Aller au contenu principal

10ème session de la Commission mixte Congo-Chine / le Congo apprécié par son partenaire

29 octobre 2020

La 10ème session de la Commission mixte de coopération économique, commerciale et technique entre la République populaire de Chine et la République du Congo s’est tenue  ce 29 octobre 2020 à Brazzaville, par visio-conférence.

A cette dixième session de la commission mixte entre la République populaire de Chine et la République du Congo, la délégation congolaise est conduite par le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, Jean Claude GAKOSSO qui avait à ces côtés, le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA, président du comité de suivi des accords du Forum de coopération sino-africaine et le ministre des zones économiques spéciales, Gilbert MOKOKI.

La partie chinoise quant à elle sera conduite  par le vice-ministre du commerce Qian KEMING.

La cérémonie  d’ouverture a été marquée par les allocutions de deux Chefs de délégation, le ministre Jean-Claude GAKOSSO et le vice-ministre Qian KEMING et le échanges des points de vue sur la coopération  bilatérale.

Experts

Les participants aux assises ont fait le point de la coopération dans les domaines de santé, de l’économie, de l’éducation, du commerce, de l’aide au développement et des infrastructures.

Il s’est agi  notamment des projets de la troisième phase de la couverture nationale en télécommunication, de la numérisation de la radio et de la télévision (passage de l’analogique au numérique), du projet de construction du siège du Parlement dont les travaux sont en cours de finalisation, du projet de construction du centre commercial  et des tours jumelles de Mpila ainsi que d’autres dossiers de coopération bilatérale d’intérêt commun.

La 10ème  session de la Commission mixte de coopération économique, commerciale et technique entre la République populaire de Chine et la République du Congo a été également l’occasion de procéder à l’évaluation des conclusions de la 9ème session et des résultats des visites d’Etat en Chine du Président Denis SASSOU NGUESSO ainsi que des progrès réalisés et des difficultés rencontrées dans les dossiers de coopération d’intérêt commun.

Dans son allocution, le vice-ministre chinois du commerce, Qian Keming a peint le tableau d’excellence des relations diplomatiques et d’amitié raffermies davantage en ces temps de crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, COVID-19, dans plusieurs domaines.

Une dynamique que son pays souhaite renforcer, afin de soutenir et faire avancer les projets infrastructurels et leur financement, en vue de donner des nouvelles opportunités à la République du Congo et aux autres pays du monde avant de souligner que l’Etat chinois apprécie les efforts de la République du Congo dans l’amélioration du climat des affaires.

De son côté, le ministre congolais des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, Jean Claude GAKOSSO, a précisé que « ces travaux étaient l’occasion d’examiner minutieusement les voies et moyens susceptibles d’achever les projets en cours de réalisation et de démarrer l’exécution des nouveaux devenus matures, afin de gagner la bataille du développement, objet de notre coopération, d’élever davantage notre partenariat stratégique global à un niveau supérieur et de s’employer activement à la mise en œuvre des projets majeurs de coopération économique, commerciale et technique, conformément au nouveau programme d’actions qui sera approuvé au cours des travaux ».

En sa qualité de président du comité de suivi des accords du Forum de coopération sino-africaine, le ministre Jean Jacques BOUYA a mis l’accent sur un certain nombre de projets. «Il s’agit du projet de la troisième phase de la couverture nationale en communication avec la société Huawei: ce projet répond aux besoins du pays de se projeter vers ma modernité des TIC;   du projet de la Zone économique spéciale de Pointe-Noire dont les études terminées, les espaces disponibles, devraient permettre aux sociétés chinoises de se délocaliser dans ce pays choisi comme pays à capacité de production dans le cadre du sommet de coopération sino-africaine, enfin, du projet de digitalisation de la radio et de la télévision nationales avec Startimes .  Comme le PCN, il est question pour le Congo de moderniser ces moyens de communication de masse en les migrant de l’analogique au numérique ».

Technique

Les travaux de la 10ème  session de la Commission mixte de coopération économique, commerciale et technique entre la République populaire de Chine et la République du Congo ont été sanctionnés par la signature du procès-verbal.

 

Cette session intervient six (06) ans après la précédente qui s’était tenue le 10 juin 2014 à Beijing, à l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République du Congo et la République Populaire de Chine.

Toutefois, bien que fructueuse et basée sur le principe « gagnant-gagnant », la coopération sino-congolaise se trouve aujourd’hui confrontée à des défis du fait de la conjoncture économique mondiale morose. Cependant, les deux pays restent optimistes pour l’aboutissement des engagements pris malgré la situation économique difficile.

Copyright © 2020 République du Congo – Ministère de l'Aménagement de l'Equipement du Territoire et des Grands Travaux | Mentions légales

Développé Par KUBE TECHNOLOGIES