Aller au contenu principal

Le réseau d’adduction d’eau potable du CHU B bientôt rénové

25 mai 2020

Cérémonie d'ouverture des offres

Présidée par la Coordonnatrice des marchés publics et de la règlementation, madame Caddy-Elisabeth NDALA, cette cérémonie d’ouverture des offres  a connu la participation de deux entreprises pré-qualifiées pour le projet de rénovation des infrastructures d’eau et d’assainissement du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville en vue de l’amélioration de la gouvernance hospitalière.

Il s’est agi notamment des sociétés RAZEL-BEC et SGEC-C Congo.

La première, RAZEL-BEC a soumissionné pour un montant global de 5.352.602.090 FCFA hors taxe, hors TVA et hors rabais. La garantie de l’offre est de 80.000.000 FCFA pour une durée d’exécution des travaux de 24 mois.

SGEC-C Congo, quant à elle, a soumissionné à hauteur de 5.887.617.000 FCFA hors taxe et hors rabais avec une garantie de 80.000.000 FCFA pour une durée prévisionnelle des travaux de 24 mois.

Le projet de rénovation des infrastructures d’eau et d’assainissement du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville porte, entre autres, sur la réalisation :

-      d’un nouveau  réservoir d’eau potable de 500 m3  semi-enterré assortis d’un dispositif de chloration;

-     d’un ouvrage permettant d’accueillir le traitement de l’eau;

-      de forages de 30m3/h.

-      du branchement LCDE existant ;

-      du raccordement à un nouveau branchement LCDE via stade d’Ornano avenue du Maréchal Lyautey sur un tuyau de 400 mm.

Le projet porte aussi sur :

-      la dépose des réseaux intérieurs d’assainissement des eaux usées et pluviales ainsi que les réseaux intérieurs d’eaux froides et  chaudes sanitaires y compris les réseaux de défense  contre l’incendie ;

-     la mise en œuvre des systèmes de pompage pour le réseau de distribution d’eau potable et la mise en œuvre d’un autre système de pompage pour le réseau incendie ;

-      le remplacement de la quasi-totalité des réseaux d’eaux froides sanitaires, d’eaux chaudes sanitaires et d’eaux usées dans les bâtiments y compris de la psychiatrie ;

-       la mise en place des dispositifs pour chauffer l’eau du réseau d’eau chaude sanitaire;

-      le remplacement d’une partie des réseaux d’eau pluviale dans les bâtiments;

-      la dépose de l’ensemble des appareils sanitaires comptabilisés par bâtiment ;

-       la réfection des pièces d’eau (WC, salles de douches, vestiaires) et la création des nouvelles pièces d’eau y compris dans le secteur de la psychiatrie ;

-     le renouvellement des appareils sanitaires ;

-      la mise en place d’un nouveau réseau RIA en remplacement du précédent qui est vétuste ;

-      la mise en place des moyens de défense incendie portatifs en complément de ceux existants ;

-      le traitement de l’eau (injection de chlore, filtration,...) ;

-      les postes d’épuration des eaux spécifiques (eaux grasses de cuisine) ;

-      les compteurs d'eau.

Il s’agit également :

-      des réseaux d’évacuations d'eaux usées (EU), eaux vannes (EV), eaux pluviales (EP) jusqu'aux attentes extérieures dédiées ;

-      du calorifuge pour l'ensemble des réseaux d’alimentation eau froide (anti-condensation et thermique) ;

-      des réseaux de ventilation primaire (pour les réseaux d’eaux usées) ;

-      des appareils et robinetteries sanitaires ainsi que les accessoires, les vidoirs pour les locaux ménage, les équipements spéciaux et divers ;

-     des séparateurs de graisses pour la cuisine ;

-      des attentes sur chaque EU intérieure en plancher haut des niveaux, et sur collecteur en vide sanitaire, pour reprise des condensats;

-      des avaloirs et siphons de sols ;

-      des robinets de puisage avec disconnecteur d'extrémité HA sur nez fileté et vanne d'arrêt.

« Cette séance d’ouverture des offres revêt un caractère public et se déroule en présence des représentants des soumissionnaires, des représentants du ministère de la santé et de la population, des représentants du centre hospitalier universitaire (CHU) bénéficiaire final, et enfin du représentant de l’Agence Française de Développement (AFD)   ainsi que de la société EGIS international qui assure la maitrise d’œuvre du projet » a notifié la coordonnatrice des marchés publics et de la règlementation aux grands travaux.

Ces offres seront soumises à une analyse et évaluation dans le respect les prescriptions d’impartialité, d’équité, de transparence et de confidentialité, a conclu madame Caddy-Elisabeth NDALA.       

Copyright © 2020 République du Congo – Ministère de l'Aménagement de l'Equipement du Territoire et des Grands Travaux | Mentions légales

Développé Par KUBE TECHNOLOGIES