Aller au contenu principal

PROJET DURQUAP : Les dés sont jetés pour l’exécution des travaux à Brazzaville

12 août 2020

Lancement des travaux par le Ministre Jean Jacques BOUYA

Le ministre de l’aménagement, de l’équipement, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA  a lancé, ce mercredi 12 août 2020, les travaux de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires. La cérémonie s’est déroulée en présence de quelques membres du Gouvernement et des autorités politico administratives de la ville de Brazzaville.

Il s’agit principalement du pavage  de 18 voiries urbaines dont onze (11) à Moukoundzi Ngouaka, à Makélékélé à savoir  les avenues Tchimbabelela, des Ecoles et  Moukoundzi-Ngouaka; les rues Mini repos, Mabiala, Mabiala bis, Jeannot, Théophile Mbemba et Ignace ; la Bretelle Saint Exupéry ; le Contour Ecole CET et sept (7)  à Soukissa, à Ouenzé, notamment les rues Malanda, Delamard 1, VOKA et les avenues Ntembé, Nzaba, Boueta-Mbongo ainsi que une avenue dénommée 3.

Le projet prend également en compte la réhabilitation des écoles, la construction des marchés domaniaux et autres aménagements dans ces deux quartiers.  

Trois allocutions ont été prononcées à cette occasion, notamment celles de bienvenue du Maire de l’arrondissement 1 Makélékélé, Edgard BASSOUKISSA, du Coordonnateur technique des grands travaux, Oscar OTOKA et du Président du conseil départemental, Maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné BANTSIMBA.

Dans son mot de bienvenue, le Maire de Makélékélé a salué les efforts consentis par le Gouvernement dans les projets d’urbanisation des quartiers précaires, en général et au quartier 104 Moukoundzi Ngouaka, en particulier. Le geste de ce jour réaffirme cet état de choses a-t-il précisé avant de remercier le président de la République pour cette vision salutaire.

Dans son allocution, le Maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné BANTSIMBA, dont la circonscription administrative est bénéficiaire pense que la mise en œuvre de ce projet tenait à cœur aux populations des quartiers précaires pour améliorer leur accès aux services sociaux de base. « Long de 10 km, le projet d’assainissement des ouvrages et des voiries par pavage dans les quartiers Soukissa et Moukoundzi, à Brazzaville, connaît enfin son exécution grâce à la vision et au management du Président de la République Denis SASSOU NGUESSO, grand bâtisseur des temps modernes », a-t-il renchéri.

Présentant la fiche technique du projet, le Coordonnateur technique aux grands travaux, Oscar OTOKA, a souligné que ce projet est le fruit de la coopération entre la Banque mondiale et la République du Congo. « Le projet Développement Urbain et Restructuration des Quartiers Précaires est une trouvaille du binôme Congo-Banque Mondiale. Se  développant dans les villes de Brazzaville et de Pointe Noire, le projet DURQuaP concerne, du point de vue des infrastructures, deux quartiers dans chacune de ces villes ».

Les activités du projet sont financées sous forme d’un prêt par la Banque Mondiale de 80 millions de dollars, soit environ 48 milliards de Francs CFA pour Brazzaville, dans le cadre d’un partenariat multilatéral. La contrepartie du Congo est comptabilisée sous forme des fonds de compensation des populations concernées par le projet.

Le projet est subdivisé en trois (3) principales composantes :

- la première porte sur l’intégration et la restructuration des quartiers, notamment sur la construction des voiries par pavage et des ouvrages d’assainissement dans les quartiers Soukissa et Moukoundzi-Ngouaka, à raison de 10 km par quartier, répartis en deux phases ; la construction des réseaux d’eau et d’électricité dans les deux quartiers ; la réhabilitation à Moukoundzi Ngouaka d’un marché domanial et de deux (2) écoles La Sorbonne et Malonga Écoute  et la réhabilitation d’un marché domanial, la construction d’un Centre de sante intégré et d’un complexe sportif, à Soukissa.

marché soukissa

- la deuxième Composante est axée sur le renforcement des institutions et des capacités. Il s’agit, entre autres, l’élaboration des documents d’urbanisme opérationnel basés sur le Plan Directeur d’Urbanisme, le Plan d’Urbanisme de Détail et sur 04 Plans de Restructuration de Quartiers ;         l’adressage et l’actualisation de la base de données relative aux impôts municipaux, du recouvrement des recettes et de l'observatoire urbain ;       la gestion du patrimoine urbain et de l'assistance technique ainsi que l’amélioration de la gestion de l’infrastructure commerciale de la municipalité ; la formation des agents municipaux et des élus locaux ainsi que le renforcement des capacités en fonction de la demande ainsi que la formation des agents municipaux en passation de marché.

- le projet DURQuaP dispose aussi d’une autre composante, appelée CERC (Contingent Emergency Response Component), afin de permettre au Gouvernement d’apporter une riposte à des situations d’urgence causées par des catastrophes naturelles à l’instar des inondations, érosions et des épidémies.

Les premières actions prévues pour la ville de Brazzaville, après des échanges avec la Banque Mondiale et pour lesquelles la procédure d’activation est en cours concernent, notamment: la sensibilisation de la population à la pandémie de la COVID-19 ; les enquêtes socio-économiques des zones à haut risque de contamination à la covid-19 ; le curage et le faucardage des cours d’eau Louka et Maladie du Sommeil, ainsi que du collecteur « 1500 » au quartier Moukoundzi-Ngouaka ; le curage et le faucardage du cours d’eau Nganda Couloir, ainsi que du collecteur traversant les rues Kindombi, Loualou et Likibi, au quartier Soukissa ;l’assainissement et le nettoyage du marché Total, à Bacongo et des sites de dépôt sauvage des ordures ; l’alimentation et/ou la réhabilitation des points d’eau et des toilettes des écoles à Brazzaville ; l’organisation des campagnes de désinfection des locaux et salles de cours de l’Université Marien Ngouabi.

En ce qui concerne les voiries, objet de la cérémonie, celles-ci seront construites avec:  une Largeur des voies variables de 5 à 7 m, en fonction des emprises disponibles ; des trottoirs d’un seul ou des deux côtés sur des largeurs variables ; une couche d’assise en fonction de la qualité des sols en place ; une couche de fondation de 25 cm en sable jaune limoneux ; une couche de base de 20 cm en tout venant concassé ; un lit de pose en sable blanc de 4 cm ; enfin des pavés autobloquants en béton de 11 cm sur la chaussée et 8 cm sur les trottoirs.

visite

Les voiries seront équipées de caniveaux en béton armé, suivant les sections : 60x60, 75x75, 80x80, 90x90 et 100x100, ouverts ou avec dallettes circulables, et des regards. Deux dalots de 200x150 seront construits à Moukoundzi Ngouaka

Une importante main d’œuvre qualifiée provenant prioritairement des quartiers concernés sera mise à contribution pour la réalisation de ce projet pour lequel plusieurs matériaux seront mobilisés. A Moukoundzi Ngouaka : 6 457 m3 de couche de fondation ; 7 941   m3 de couche de base ; 30 000 m2 de pavés de chaussée de 11 cm ; 8 600  m2 de pavés de trottoirs ; 9 144  ml de caniveaux ; 5 920 ml de bordures de type T2 ; 480 ml de bordure de type CS2. A Soukissa : 7 798 m3 de couche de fondation ; 8 203   m3 de couche de base ; 27 752 m2 de pavés de chaussée ; 9 264 m2 de pavés de trottoirs ; 4 385 ml de caniveaux ; 8122  ml de bordures de type T2 ; 990 ml de bordures de type CS2.

Les travaux de réalisation de ce projet tant attendu par les populations de ces deux quartiers qui ont du reste exprimé leur gratitude à l’endroit du Chef de l’Etat, seront exécutés par les sociétés RAZEL, ERICO,  STECOL et MBTP  pour la réalisation de cette première phase  en huit (08) mois, sous le suivi de la mission de contrôle AGETIP Benin.

Au terme de la cérémonie, le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux et sa suite se sont rendus au marché Soukissa où s’effectuent les travaux de construction de celui-ci.

Exécuté par la société ERICO sous la mission de contrôle BCBTP, cet ouvrage est constitué d’un bâtiment plein pied, d’une architecture simple et moderne totalement couvert ayant une emprise au sol de près de 3 850 m² en béton armé.

Copyright © 2020 République du Congo – Ministère de l'Aménagement de l'Equipement du Territoire et des Grands Travaux | Mentions légales

Développé Par KUBE TECHNOLOGIES